Categories

Accueil > CDI > visite du Site Mémorial du Camp des Milles

3 juin 2019
Documentaliste

visite du Site Mémorial du Camp des Milles

Les élèves de la classe de 1GEAD2, accompagnés de leurs professeurs M. Amiot et Mme Serre, ont participé à un séjour pédagogique de 2 jours au Camp des Milles à proximité d’Aix en Provence , et à Marseille, les 8 et 9 avril 2019.

Ce voyage fait partie d’un projet pédagogique commencé par un travail de recherches aux Archives départementales de l’Yonne, s’attachant au parcours de plusieurs personnes acteurs de la seconde guerre mondiale. Grâce aux documents d’archives conservés ( lettres, compte rendus d’arrestation, listes d’internés, photographies) les élèves ont pu à la manière d’historiens enquêter sur la trajectoire de résistants icaunais et de personnes de confession juive, arrêtés par les autorités françaises de l’époque.
Ils ont pu appréhender le sort de beaucoup d’entre eux, internés dans un camp tel que celui des Milles.De juillet 1942 à septembre 1942, le camp des Milles devint l’antichambre du centre de mise à mort d’Auschwitz via Drancy ou Rivesaltes : il servit de camp de transit pour la déportation de plus de 2 000 Juifs, hommes, femmes et enfants juifs de zone non occupée livrés par Vichy aux Allemands. Au début du mois de juillet 1942, Laval propose d’inclure les enfants âgés de moins de seize ans dans les déportations. Le 3 août, le camp est bouclé. Femmes et enfants juifs de la région sont orientés vers les Milles pour rejoindre les autres internés avant d’être déportés. Ne sont pas épargnés les Juifs réfugiés politiques ou étrangers ayant servi dans l’armée française. Et une centaine d’enfants sont ainsi déportés à partir de l’âge d’un an. Au total, cinq convois sont constitués. En réaction, des hommes et femmes courageux aident les internés et les déportés.
Après la visite de ce lieu d’internement situé sur le site d’une tuilerie , ce qui explique les conditions de vie particulièrement difficiles pour les femmes les enfants et les hommes ainsi regroupés, les élèves ont aussi participer à deux ateliers pédagogiques. L’un deux les a fait réfléchir sur l’acte de résister : comment un ou des individus peuvent accepter d’obéir à des ordres contraires au respect des droits humains ?
de quoi sommes nous responsables quand nous ne faisons rien ?
Bilan de la visite, apport pédagogique et humain :

Le voyage scolaire au camp des Milles a été une expérience très forte qui restera gravée dans la mémoire des élèves et pas seulement en raison des liens d’amitié qu’ils ont pu tisser au cours de cette journée comme ils auraient pu le faire à l’occasion de n’importe quelle sortie scolaire. Cette visite leur a offert de « vivre » collectivement une leçon d’histoire et de civisme. En effet, les élèves ont été confrontés ensemble à la réalité de l’internement et aux formes de l’engagement. En réfléchissant dans la dernière partie du musée à l’engrenage des extrémismes, des racismes et de l’antisémitisme hier et aujourd’hui, ils ont pu exercer leur conscience civique. Cette visite qui faisait écho au travail réalisé avec les professeurs en classe, permettait de faire cours d’histoire et d’Education Morale et Civique d’une autre manière, plus incarnée et assurément très efficace ! Au retour, des carnets de voyage seront réalisés .

info portfolio

Commentaires

Répondre à cet article