Categories

Accueil > Formations proposées > Option classe promotion Futsal

10 mars 2017
Cdtx

Option classe promotion Futsal


Le lycée professionnel Saint-Germain propose une option classe promotion Futsal.


Cette option s’adresse à tous nos élèves de seconde baccalauréats professionnels Commerce, Vente ou Gestion-Administration.


L’encadrement sera assuré par un professeur d’EPS et un éducateur diplômé F.F.F mis à disposition par le District de l’Yonne de Football.



Ce projet novateur est avant tout un projet éducatif avant d’être sportif puisqu’il s’appuiera sur un programme éducatif spécifique.


Il n’y a aucune obligation d’être licencié dans un club.



Il y aura une section féminine et une section masculine qui travailleront séparément.
- Capacité d’accueil section féminine : 15 places.
- Capacité d’accueil section masculine : 15 places.


1. Organisation



La pratique hebdomadaire se décompose de la façon suivante :



- Temps scolaire : 2 heures de futsal + 1 heure de renforcement musculaire + compétitions UNSS .



- Temps hors scolaire : 2 heures soir de semaine à définir 18h-20h pour rencontres avec les autres lycées (internes) ou clubs de l’Auxerrois.
 



2. Objectifs pour le lycée : développer les transversalités entre la pratique sportive et les enseignements professionnel et général.



- Motiver les élèves en leur donnant l’occasion de progresser, et d’être valorisés dans le sport qu’ils affectionnent, d’exprimer des compétences qui peuvent contribuer à leur réussite scolaire et à leur reconnaissance sociale.



- Développer leur goût de l’effort et les aider à mesurer les conséquences d’un travail suivi et régulier afin d’atteindre des objectifs définis.



 - Ouvrir les élèves sur l’extérieur et développer leur autonomie.



- Permettre aux élèves d’acquérir une culture d’équipe et de vivre dans le cadre d’une solidarité collective.



- Aider les élèves à évoluer dans une bonne hygiène sportive et de vie quotidienne et à adopter des comportements de sécurité pour eux-mêmes et pour les autres.


 


 

Commentaires

Répondre à cet article